Bilan du mois de novembre 2016

Après un mois d’octobre sans progression chiffrée mais riche en enseignements nous avons abordé le mois de novembre remontés comme des coucous avec l’envie de bien finir l’année.

Le premier objectif était d’accélérer un peu sur l’ouverture de nouveau points de vente pour faire grossir le roulement de vente indirecte. Nous pensions (à juste titre) que le mois de décembre allait être un mois TRÈS chargé et qu’il fallait mettre le coup de collier en novembre.

L’autre gros chantier était de remplir le planning des marchés de Noël. Nous ne faisons aucun marché en période normale et nous avions visé cette période pour nous faire connaitre tout en augmentant sensiblement le volume de vente.

Enfin, nous avons reconstitué les stocks en prévisions de cette période. La problématique de gestion des stocks est toujours présente et devrait nous suivre quelques mois encore. Le plus compliqué et de ne pas pouvoir prévoir, et nous essayons d’enlever le maximum de flou en construisant un outil qui nous permet de suivre au plus prêt tout les indicateurs importants de la brasserie. Cela rajoute une charge temporaire de travail  mais devrait nous apporter beaucoup de confort pour piloter la société au plus juste dans les mois qui viennent 🙂

Plusieurs nouvelles bières sont venues compléter la gamme et notre démarche commence à être plus clair pour nos clients. Pour rappel, cet été nous avons été confronté à de gros problèmes de volume de production (nos cuves de fermentations sont arrivées trop tard). Du coup, notre gamme fixe n’était pas disponible tout le temps, et d’un week-end à l’autre , nos clients qui venaient à la brasserie ne retrouvait pas les mêmes bières.

Depuis novembre, l’Origin’ale, l’Intense Perigord Ale et la Monkee sont là et sont rejointes ponctuellement par d’autres bières qui permettent de découvrir d’autres goûts et de satisfaire les plus curieux! Cela a un effet de bord positif sur les ventes puisque certains paniers comportent 1 bière de chaque variété.

Nous avons terminé novembre avec tout les voyants au vert et le plein de confiance pour décembre. La part de vente indirecte est plutôt stable, autour de 30% du chiffre d’affaire. L’objectif à moyen terme (courant 2017) est d’arriver à tripler le nombre de vente indirecte pour être moins dépendant de la vente directe. Nous ne sommes ouvert que les vendredi et samedi et suivant le calendrier cela a un impact non négligeable (entre un mois à 3 week-end et demi et un mois à 5 week-end…). Pour cela nous essayons d’ouvrir en moyenne un point de vente par semaine. Cela nous donne des temps de passage et nous permet de voir si nous sommes en avance ou en retard sur notre progression.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *